Aller au contenu principal

Bienfaisance d'une famille sauvage du Canada envers un Français (Histoire des deux Indes, 1781) - Moreau le Jeune

Date :
1780
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Lieu de conservation :
ƒuvre signĂ©e
ƒuvre datĂ©e
LĂ©gende

Analyse

« Cependant un sentiment innĂ© de bienveillance, les ramĂšne quelquefois Ă  nous. Un bĂątiment François s’étoit brisĂ©, Ă  l’entrĂ©e de l’hiver, sur les rochers d’Anticosti, Ceux des matelots qui, dans cette isle dĂ©serte & sauvage, avoient Ă©chappĂ© aux rigueurs des frimats & de la famine, formĂšrent, des dĂ©bris de leur navire, un radeau qui, au printems, les conduisit dans le continent. Une cabane de sauvages s’offrit Ă  leurs regards expirans. Mes frĂšres, leur dit affectueusement le chef de cette famille solitaire, les malheureux ont droit Ă  notre commisĂ©ration & Ă  notre assistance ; nous sommes hommes, & les misĂšres de l’humanitĂ© nous touchent dans les autres comme dans nous-mĂȘmes. Ces expressions d’une Ăąme tendre, furent suivies de tous les secours qui Ă©toient au pouvoir de ces gĂ©nĂ©reux sauvages. »

Annotations :

1. Signé et daté sous la gravure à gauche « J. M. Moreau le Jeune Del. », au centre « 1780 ».

Sources textuelles :
Raynal, Guillaume-Thomas (1713-1796)
Histoire des deux Indes, tome VIII, livre 15, chap. 4, p. 22

Informations techniques

Notice #018814

Image HD

Traitement de l'image :
Photo numérique
Localisation de la reproduction :
Collection particuliĂšre (Cachan)
Bibliographie :