Aller au contenu principal
Marie Madeleine lave les pieds du Christ (Specul. humanæ salvationis 10B34)
Marie Madeleine lave les pieds du Christ (Specul. humanæ salvationis 10B34)

Notice #018837

Image HD

Série de l'image :
Speculum humanae salvationis, Meermanno Koninklijke Bibliotheek, La Haye 10B34
Date :
1450
Nature de l'image :
Enluminure
Sujet de l'image :
Sujet d’histoire sacrée. Marie-Madeleine
Lieu de conservation :
La Haye, Meermanno Koninklijke Bibliotheek
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Den Haag, MMW, 10 B 34, folio 14v°, image de gauche
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :

Un pharisien pria Jésus de manger avec lui. Jésus entra dans la maison du pharisien, et se mit à table. Et voici, une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu'il était à table dans la maison du pharisien, apporta un vase d'albâtre plein de parfum, et se tint derrière, aux pieds de Jésus. Elle pleurait; et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les baisa, et les oignit de parfum. 39Le pharisien qui l'avait invité, voyant cela, dit en lui-même: Si cet homme était prophète, il connaîtrait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, il connaîtrait que c'est une pécheresse.

Bien que Luc ne donne pas l'identité de la « pécheresse » qui entre chez le Pharisien et arrose de ses larmes les pieds du Christ, qu'elle essuie de ses cheveux et oint de parfum, celle-ci a été très tôt identifiée à Marie-Madeleine. Le pharisien est représenté à gauche du Christ, sans auréole. Il parle avec lui : le Christ lui explique qu'il est plus redevable à la pécheresse qu'à lui, qui n'a pas eu toutes ses attentions.

L'image condense donc deux moments : l'action de la précheresse, puis la leçon que le Christ en tire.