Aller au contenu principal
La Pyramide (Songe de Poliphile, 1546, F5r) - Jean Goujon

Notice #001916

Image HD

Série de l'image :
F. Colonna, Le Songe de Poliphile, Paris, J. Keruer, 1546
Auteur(s) :
Goujon, Jean (1510-1566)
1546
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
Fiction, 16e siècle
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
RES G-Y2-41
Sujet de recherche :
Iconographie du Roland furieux
Traitement de l'image :
Image web
N° de commande :
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr

Analyse

Analyse de l'image :
La description de cette pyramide est paradoxale : d’un côté le texte insiste sur la splendeur et la perfection du monument. De l’autre, il rappelle régulièrement son caractère ruiné : « je m’arrêtai pour contempler plus à loisir si grande insolence d’architecture qui était à demi démolie ». Autre signe des ravages du temps, la végétation a poussé dans la pierre : « emmi laquelle et entre ces fragments étaient sorties plusieurs plantes sauvages, herbes et arbrisseaux » ; elle se développe également « contre les murailles ruinées ». L’ensemble « montrant l’excellence de leur temps, blâmant et accusant le nôtre, auquel la perfection de cet art est comme toute anéantie ». Le caractère ruiné de l ’édifice n’affecte pas sa forme : sur la gravure, il est indiqué au moyen de signes accessoires, fonctionnant comme des attributs symboliques : buissons sur les deux parois de pierre qui encadrent le monument au premier plan à droite et à gauche, morceaux de colonnes jonchant le sol au pied des parois rocheuses. Mais d’où