Aller au contenu principal

Julie embrasse son père (La Nouvelle Héloïse, 1782, fig. 3) - Chodowiecki

Date :
1782
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Braunschweig, Herzog Anton Ulrich Museum
DChodowiecki AB 3.474

Analyse

Julie, qui a été frappée par son père quand elle a défendu la proposition de mariage de Saint-Preux, se réconcilie avec lui le soir même. Alors qu’elle veut s’installer entre les fauteuils de ses parents devant le feu que l’on a allumé dans la cheminée, son père l’attire brusquement sur ses genoux sous le regard attendri de Mme d’Étange (NH, 1ère partie, L.63, p.175-176).
Annotations :
1. Gravure numérotée en haut à gauche : 3.
Légende sous la gravure dans le cadre :
« Douce et paisible innocence, tu manquas
seule à mon cœur.
T.I. Lettre LXXIII. »
Gravure non signée.
2. Série de 12 illustrations pour la Nouvelle Héloïse, Almanac généalogique de Berlin, année 1783.
Composition de l'image :
Scène (espace vague/espace restreint)
Sources textuelles :
Rousseau, La Nouvelle Héloïse, I L63 (Querelle de Julie et de son père)
Première partie, lettre 63
Sujet de recherche :
B. Tane, Roman&Illustration, chap. Rousseau

Informations techniques

Notice #001956

Image HD

Identifiant historique :
A1275
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
http://www.virtuelles-kupferstichkabinett.de (Herzog Anton Ulrich Museum)
Bibliographie :
Jens-Heiner Bauer, D. N. Chodowiecki, Das druckgraphische Werk, Hanovre, 1982
N°915