Aller au contenu principal

Tobie et l'ange (La Sainte Bible, Mame, 1866) - G. Doré

Notice précédente Notice n°117 sur 126 Notice suivante

Date :
Entre 1862 et 1865
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Gravure sur bois debout
SMITH LESOUEF R-6283
Œuvre signée

Analyse

L'enfant partit avec l'ange, et le chien suivit derrière. Ils marchèrent tous les deux, et quand vint le premier soir, ils campèrent le long du Tigre. L'enfant descendit au fleuve se laver les pieds, quand un gros poisson sauta de l'eau, et faillit lui avaler le pied. Le garçon cria et l'ange lui dit : Attrape le poisson, et ne lâche pas ! Le garçon vint à bout du poisson, et le tira sur la rive. L'ange lui dit : Ouvre-le, enlève le fiel, le cœur et le foie; mets-les à part, et jette les entrailles, parce que le fiel, le cœur et le foie font des remèdes utiles. Le jeune homme ouvrit le poisson, préleva le fiel, le cœur et le foie. Il fit frire un peu de poisson pour son repas, et il en garda pour le saler. Ils marchèrent ensuite tous deux ensemble jusqu'auprès de la Médie. Alors le garçon posa à l'ange cette question : Frère Azarias, quel remède y a-t-il donc dans le cœur, le foie et le fiel de poisson ? Il répondit : On brûle le cœur et le foie de poisson, et leur fumée s'emploie dans le cas d'un homme, ou d'une femme, que tourmente un démon ou un esprit malin : toute espèce de malaise disparaît définitivement sans laisser aucune trace. (Tobie, 6, 2-8)

Annotations :

1. Signé en bas de la gravure à gauche « G. Doré », à droite « LIGNY - PANNEMAKER »

Sources textuelles :
Tobie
6, 2-8 (Bible de Jérusalem, p. 670)

Informations techniques

Notice #021293

Image HD

Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr