Aller au contenu principal

Roger prisonnier des Grecs (Roland furieux, Valgrisi, chant 45)

Attribution incertaine
Date :
Entre 1556 et 1560
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Dimensions (HxL cm) :
21,2x13,8 cm
Sujet de l'image :
Résac yd 389

Analyse

Au premier plan à droite, dans la ville de Novigrad (NOVEN[grado] sur le linteau de la porte au centre) un chevalier Roumain indique à Ungiard dans quelle auberge Roger, seul responsable de la défaite des Grecs, passe la nuit. À gauche, les hommes d’Ungiard se saisissent de Roger dans sa chambre d’auberge (str.9). Au centre, Ungiard dépêche un messager (STA[fetta]) pour annoncer la nouvelle à l’empereur Constantin (str.10).

Le second plan est circonscrit par les murailles de Beletich (BELE., √† droite de la porte), o√Ļ s‚Äôest retir√© Constantin. ¬†¬†¬†

Derrière la porte, Theodora (THEO.) se jette aux pieds de Constantin son frère (CON., str.15) et de Léon, le fils de Constantin, demandant vengeance contre Roger qui lui a tué son fils. Derrière elle se tient le messagerd’Ungiard, qui vient d’annoncer la capture de Roger (STA.).    

Au-dessus de ce groupe, Roger (RVG.) entour√© de soldats est livr√© √† Th√©odora (THEO., str.19). Compl√®tement √† droite, Th√©odora le fait saisir et enfermer dans une tour pour l‚Äôy faire mourir de faim (str.20). Mais L√©on, admirateur de Roger, vient le d√©livrer au premier √©tage de la tour (str.42-49). Au centre, L√©on et Roger quittent la forteresse en direction de Paris (PARIGI), o√Ļ Charles a fait proclamer que celui qui vaincrait Bradamante au combat l‚Äô√©pouserait (str.22). Un ambassadeur les pr√©c√®de (AMB., str.62). L√©on, qui ne sait pas l‚Äôamour de Bradamante et de Roger, demande √† Roger de combattre √† sa place pour obtenir Bradamante. Li√© par la reconnaissance qu‚Äôil lui doit, Roger accepte la mort dans l‚Äô√Ęme (str.53-57). ¬†¬†¬†

Sur la gauche, sous les murs de Paris, Bradamante se rend à la cour en compagnie de son père Aymon (BRA., AMON, str.25).    

Au centre, dans un champ clos dress√© √† l‚Äôext√©rieur de Paris, Bradamante et Roger combattent toute une journ√©e sans que Roger soit vaincu (str.71-82). Roger porte les armes de L√©on et se fait passer pour lui (str.69). Au coin inf√©rieur droit du champ clos, Roger vainqueur se dirige vers les tentes du campement de L√©on, o√Ļ il lui annonce tristement la bonne nouvelle (RV sur le bord gauche de la tente, LE, ME; str.82-84). ¬†¬†¬† La nuit m√™me, Roger quitte le campement de L√©on. Tout en haut de la gravure √† gauche, il arrive √† une for√™t, descend de son cheval, laisse partir Frontin et se couche √† terre (str.91-94). ¬†¬†¬†

Pendant ce temps, dans le palais de Charles, juste en dessous sur la gravure, √† droite Bradamante se d√©sole. Au centre, Marphise (MAR) se pr√©sente √† Charles (CAR) assis sur son tr√īne (str.103): Marphise pr√©tend que Roger est mari√© √† Bradamante, qui ne peut donc √©pouser L√©on. Sur la gauche, Charles convoque Bradamante en pr√©sence de Roland (OR en haut et BRA juste en dessous √† droite), Aymon son p√®re et Renaud son fr√®re (AMON et RI en bas) (str.106-108). Bradamante n‚Äôapprouve ni ne nie. ¬†¬†¬†

Marphise propose alors un combat singulier pour trancher le différent. Léon accepte, espérant que Roger (il ne sait pas son nom) combattra pour lui. Mais Roger parti dans la forêt est introuvable. Tout en haut de la gravure, à droite, Léon fait chercher Roger par un messager (LEO, MES), en vain. Au centre, sous le soleil levant, la magicienne Mélisse intervient alors et se manifeste auprès de Léon (MEL, LEO).

Annotations :

2. Exceptionnellement, la gravure figure sur une page de droite, au recto de la première page du chant qu’elle illustre.

Sources textuelles :
Roland furieux, chant 45 (Roger sauvé par Léon combat Bradamante pour lui)
Sujet de recherche :
Iconographie du Roland furieux

Informations techniques

Notice #002211

Image HD

Identifiant historique :
A1530
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière (Cachan)