Aller au contenu principal
Loth et ses filles - d’après Vélasquez

Notice #002226

Image HD

Série de l'image :
[Louis-Abel de Bonafous], Galerie du Palais Royal, Paris, Couché/Bouillard, 1786
Auteur(s) :
Trière ou Trierre, Philippe (1756-1815)
Borel, Antoine (1743-1810)
1786
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Sujet d’histoire sacrée. Loth
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque nationale de France, Département Littérature et art
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
V-292 à V-294
Traitement de l'image :
Scanner
N° de commande :
2301846
Date de commande :
31/01/2003
Photo sur papier
Localisation de la reproduction :
Montpellier, Inst. de rech. sur la Renaissance l’âge classique & les Lumières

Analyse

Annotations :
1. Sous la gravure, à gauche « Peint par Dom Diego Velasquez », au centre « Dessiné par Borel », à droite « Gravé par Ph. Triere » Dessous, on peut lire : « LOTH ET SES FILLES. De la Galerie de S. A. S. Monseigneur le Duc d’Orleans. A. P. D. R. IIe TABLEAU DE DOM DIEGO VELASQUEZ DE SILVA PEINTRE ESPAGNOL. Peint sur Toile, aynt d ehauteur 4 Pieds 6 Pouces, sur 5 Pieds 10 Pouces de large. On a dit que Mgr. le Duc d’Orléans ne possédoit qu’un tableau de ce maître. Le catalogue des tableaux du Palais Royal ne fait mention que de celui de Moyse sauvé : mais il est vraisemblable que celui dont il sagit ici avoit été oublié ou bien qu’il a été aquis [sic] depuis. Loth s’étant éloigné de la ville de Sodome, se retira dans une caverne avec ses deux filles ; et l’Écriture nous dit que c’est là qu’elles l’enyvrerent. Il paroît que vélasquez a voulu représenter ce viellard dans le moment de son yvresse et de son assoupissement. : il est entre ses deux filles, la tête appuyée sur les genoux de l’aînée ; celle-cy s’appuy