Aller au contenu principal
×
Recherche infructueuse

Mme de Rosemonde chez Valmont (Liaisons dangereuses, Genève 1792) - Barbier

Date :
Entre 1792 et 1794
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
SKU: LIB-2602.2021
Œuvre signée

Analyse

Dans une lettre à Mme de Tourvel, Mme de Rosemonde raconte qu’étant entrée dans la chambre de son neveu Valmont, elle l’a surpris en train d’écrire, pâle et défait.

« Alors il s’est baissé sur moi, pour me cacher, je crois, des marques de douleur, que le son de sa voix me décelait malgré lui.
Émue plus que je ne puis le dire, je me suis levée précipitamment et sans doute il a remarqué mon effroi, car sur-le-champ se composant davantage : Pardon, a-t-il repris, pardon, madame, je sens que je m’égare malgré moi. Je vous prie d’oublier mes discours et de vous souvenir seulement de mon profond respect. Je ne manquerai pas, a-t-il ajouté, d’aller vous en renouveler l’hommage avant mon départ.” Il m’a semblé que cette dernière phrase m’engageait à terminer ma visite, et je me suis en allée en effet. » (GF, p. 391)

Annotations :

1. Au-dessus de l'image à gauche « Tom. 3. », à droite « Pag. 215. »
Légende sous l'image : « Emue plus que je ne puis vous dire, je me suis levée précipitamment. »
Signé sous l'encadrement à gauche « le Barbier del. », à droite « Delignon sculp »

Items :
Tableau sur le mur
Fenêtre
Sources textuelles :
Laclos, Les Liaisons dangereuses (1782)

Informations techniques

Notice #003171

Image HD

Identifiant historique :
A2490
Traitement de l'image :
Image web
Bibliographie :
M Delon, M Sajous D’Oria, Laclos en images, Mario Adda/PU-Sorbonne, Bari, 2003
p. 81