Aller au contenu principal

JĂ©sus et la Samaritaine au puits (Saint-Martin de Zillis)

Date :
Entre 1150 et 1200
Nature de l'image :
Peinture sur bois
Lieu de conservation :

Analyse

JĂ©sus arrive Ă  une ville de Samarie, appelĂ©e Sykhar, prĂšs du terrain que Jacob avait donnĂ© Ă  son fils Joseph, et oĂč se trouve le puits de Jacob. JĂ©sus, fatiguĂ© par la route, s’était assis lĂ , au bord du puits. Il Ă©tait environ midi. Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau.
Jésus lui dit: « Donne-moi à boire. » (En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter de quoi manger.)
La Samaritaine lui dit: « Comment ! Toi qui es Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » (En effet, les Juifs ne veulent rien avoir en commun avec les Samaritains.)
JĂ©sus lui rĂ©pondit: « Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit : “Donne-moi Ă  boire”, c’est toi qui lui aurais demandĂ©, et il t’aurait donnĂ© de l’eau vive. »
Elle lui dit : « Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond ; avec quoi prendrais-tu l’eau vive ? Serais-tu plus grand que notre pĂšre Jacob qui nous a donnĂ© ce puits, et qui en a bu lui-mĂȘme, avec ses fils et ses bĂȘtes ? »
JĂ©sus lui rĂ©pondit : « Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie Ă©ternelle. »
La femme lui dit : « Seigneur, donne-la-moi, cette eau : que je n’aie plus soif, et que je n’aie plus Ă  venir ici pour puiser. »
Jésus lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. »
La femme rĂ©pliqua : « Je n’ai pas de mari. » JĂ©sus reprit : « Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari, car tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari : lĂ , tu dis vrai. »
La femme lui dit : « Seigneur, je le vois, tu es un prophĂšte

Je sais qu’il vient, le Messie, celui qu’on appelle Christ. Quand il viendra, c’est lui qui nous fera connaĂźtre toutes choses. »
Jésus lui dit : « Moi qui te parle, je le suis. »

Sources textuelles :
Évangile de Jean
IV, 3-42

Informations techniques

Notice #004199

Image HD

Identifiant historique :
A3518
Traitement de l'image :
Image optimisée par Esrgan