Aller au contenu principal
×
Recherche infructueuse

Le lever de l’Aurore : elle quitte la couche du vieux Tithon - Lagrenée

Série de l'image :

Notice précédente Notice n°20 sur 75 Notice suivante

Date :
1763
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Dimensions (HxL cm) :
121x170 cm

Analyse

Aurore quitte la couche du vieux Tithon et, semant les roses du matin, elle saisit les rennes du char du soleil son frère. Eos (= Aurore) avait obtenu de Zeus que son amant Tithonos (fils de Laomédon et père de Memnon) devînt immortel, mais n’avait pas demandé pour lui la jeunesse éternelle. En vieillissant il devint accablé d’infirmités. À la longue, Eos l’enferma dans son palais, où il menait une existence misérable.
Ce mythe est repris par Swift dans les Voyages de Gulliver.
Homère, Iliade, XI, 1-2 et Odyssée V, 1-2 :

« comme l’Aurore abandonnait le lit de l’éclatant
Tithon pour porter la lumière aux hommes et aux dieux… »

Annotations :

2. Au Salon de 1763, Lagrenée expose une « Aurore qui quitte la couche du vieux Titon ». Diderot écrit de ce tableau : « Titon est d’une couleur vineuse ; de la manière dont il est placé, il a l’air d’un homme qu’on aurait serré entre deux planches. Cette Aurore est terne ; sa draperie ne la fait pas sentir, et ses cheveux sont gris et de pierre. » Il doit s’agir de ce tableau.

3. Pendant d’une Suzanne surprise au bain par les deux vieillards.

Sources textuelles :
Homère, Iliade, chant 11 (Exploits d’Agamemnon)
Homère, Odyssée, chant 05 (Calypso. Leucothoé)

Informations techniques

Notice #004208

Image HD

Identifiant historique :
A3527
Traitement de l'image :
Image web