Aller au contenu principal

La Bataille de Bovines (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Bayard

Analyse

« Philippe s’arrêta près d’un petit pont appelé le pont de Bovines, sur la rivière de Marque, et fit revenir le gros de l’armée qui avait déjà passé outre (27 août 1214). Ce fut un évêque, Guérin de Senlis, ancien chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, qui rangea l’armée française en bataille. Philippe-Auguste, dans sa harangue à son armée, insista beaucoup sur l’excommunication d’Othon et des siens, et sur ce que lui et ses hommes étaient, au contraire, unis à l’Église de Dieu. Les chevaliers demandèrent sa bénédiction, et, levant la main, il pria Dieu de les bénir tous ; puis les trompettes sonnèrent.
Ce ne furent point des chevaliers, mais des hommes du peuple qui engagèrent la grande bataille… » (p. 239-240.)

Annotations :

1. Signé en bas à gauche « Emile Bayard », à droite « G. BURGUN ».

2. Chapitre XXII, « Philippe-Auguste. (1180-1223.) », p. 237.

Composition de l'image :
Bataille, massacre
Objets :
Cheval

Informations techniques

Notice #004613

Image HD

Identifiant historique :
A3932
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière