Aller au contenu principal

Retour triomphal de Philippe-Auguste (H. Martin, Histoire de France, 1886) - Bayard

Analyse

Après la bataille de Bovines, le 27 août 1214, et la victoire de Philippe-Auguste contre les Anglais et leurs alliés brabançons, retour triomphal du roi à Paris.

« De la frontière à Paris, Philippe-Auguste chevaucha sur les fleurs et les rameaux verts, parmi les chants de victoire et les joyeux carillons, entre les flots du peuple attroupé aux carrefours des chemins. Tout Paris, bourgeois et écoliers, alla à sa rencontre, et ils lui firent une fête qui dura sept jours et sept nuits. Les milices des communes, qui s’étaient si bien comportées dans la bataille, vinrent prendre leur part de ces réjouissances, et remettre en pompe leurs prisonniers au prévôt de Paris. Après quoi, disent les chroniques, en mémoire des grandes victoires que Dieu avait données au père contre l’empereur et au fils contre le roi d’Angleterre, Philippe fonda, auprès de Senlis, un monastère qui fut nommé l’abbaye de la Victoire. » (p. 241-242).

Annotations :

1. Signé en bas à gauche « Emile Bayard », à droite « G. BURGUN ».

2. Chapitre XXII, « Philippe-Auguste. (1180-1223.) », p. 241.

Composition de l'image :
Procession, triomphe, fuite
Objets :
Cheval

Informations techniques

Notice #004622

Image HD

Identifiant historique :
A3941
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière