Aller au contenu principal
Bellérophon tuant la Chimère (épinétron attique)

Notice #004728

Image HD

Entre -425 et -420
Nature de l'image :
Céramique antique
Sujet de l'image :
Sujet mythologique. Bellérophon
Lieu de conservation :
Athènes, Musée archéologique national
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
n° 2179
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Ayant tué Belléros, Hipponoos prend le nom de Bellérophon (le meurtrier de Belléros) et se réfugie à Tirynthe, à la cour du roi Proétos. Son épouse la reine Sthénébée (dans la tragédie du même nom d’Euripide, perdue ; mais Antée chez Homère), s’éprend de lui. Repoussée, elle l’accuse devant le roi d’avoir attenté à son honneur. Proétos médite alors de tuer le jeune homme. Mais celui-ci est portégé par les lois de l’hospitalité. Proétos l’envoie alors à la cour de son beau-frère Iobatès, en Lycie, avec une tablette sur laquelle figure un message secret, ordonnant de tuer le porteur. Iobatès demande donc au jeune homme d’éliminer la Chimère, persuadé qu’il y trouvera la mort. Mais Bellérophon réussit en chemin à dresser Pégase grâce aux conseils d’un devin : il passe une nuit dans le temple d’Athéna ; la déesse lui apparaît en songe tenant une bride en or. À son réveil, Bellérophon trouve la bride en or qui lui permettra de capturer et de dresser Pégase, puis, grâce à lui, de tuer la Chimère.
Annotations :
2. Scène peinte sur l’extrémité d’un épinétron attique