Aller au contenu principal
Ne rien espérer d’illicite (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)

Notice #004802

Image HD

Série de l'image :
Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542
1542
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
Allégorie
Lieu de conservation :
Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure

Analyse

Analyse de l'image :
Les attributs des deux statues sont pour une large part expliqués à l’emblème précédent. A gauche, Espoir est représenté assis sur un tonneau, les pieds posés sur une cage à oiseau, tenant dans sa main droite brandie un arc avec une flèche rompue et un objet circulaire difficile à identifier (un tambour ?). Le tonneau et la cage se reconnaissent mieux dans la gravure de chez Mathieu Bonhomme (voir lien). Le tonneau avec sa bonde est très net également à l’emblème précédent, « In Simulachrum Spei ». L’arc est l’arc de Cupidon et identifie Espoir et Désir : « car le vif doit espérer et non le mort ». L’oiseau en cage, « C’est la Corneille en son chant disant CRAS », demain en latin, le mot de l’espoir. Le tonneau évoque un apologue d’Hésiode : « Car lors que du tonneau vertus au ciel volerent: / Et que grans maulx urgens parmy le monde allerent: / Seullete demouray, monstrant que je esperance / Suis la seulle vertu, plus prestant d’assurance. » A droite, Vengeance lui tend un mors, signifiant par là qu’ell
Annotations :
1. lllicitum non sperandum. [Emblème] LXXIX. Spes simul et Nemesis nostris altaribus adsunt, Scilicet ut speres non nisi quod liceat. 2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : Rien esperer illicite. Selon l’antique fiction, Nemesis congnoist de tout vice: Et en faict la correction, Par vraye voye de Justice. A Esperance est donc complice, Pour donner doctrine visible, Que d’esperer n’est pas propice: Fors de chose que est loisible. Traduction Aneau, Macé Bonhomme, 1549 : On ne doibt esperer chose illicite. APODEIXE. Cy esperance, avec vengence habite, Pour n’esperer rien qui ne soit licite.