Aller au contenu principal
L’aide mutuelle (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)

Notice #004819

Image HD

Série de l'image :
Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542
Date :
1542
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
Allégorie
Lieu de conservation :
Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure

Analyse

Annotations :
1. Mutuum auxilium. [Emblème] XXII.
Loripedem sublatum humeris fert lumine captus,   
Et socii haec oculis munera retribuit.
Quo caret alteruter, concors sic praestat uterque :   
Mutuat hic oculos, mutuat ille pedes.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : Confort mutuel.
Fortune a ung l’aleure osta,
Et a ung aultre les deux yeulx :
Mais leur mal elle conforta,
Par bon moyen & gratieux :
Car celluy qui fut chassieux,
Le boiteux pour guyde portoit :
Ainsi le deffault vitieux
L’ung envers l’aultre supportoit.
Ung paovre impotent & goutteux,
N’eust sceu d’ung lieu se transporter :
Et l’aveugle n’est point boiteux,
Mais il ne scait quel part troter :
Lors se feist le boiteux porter,
Qui l’aveugle en chemin mectoit :
L’aultre qui scait ses dictz notter,
Ses deux piedz pour les yeulx prestoit.