Aller au contenu principal
Impulsion du mouvement (Descartes, De l’Homme, 1664)

Notice #005111

Image HD

Série de l'image :
René Descartes, Traité de l’Homme, Paris, Claude Clerselier, 1664
1664
Nature de l'image :
Gravure
Sujet de l'image :
Histoire des sciences, optique
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
R-3530 ; RES P-R-651
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr

Analyse

Analyse de l'image :
« Comme ici par exemple on peut supposer que ce qui fait que le tuyau 8 [= le nerf qui remonte vers la glande pinéale : le 8 est noté en haut à la sortie du tuyau, face à la glande] se tourne plutôt vers le point b [= le point supérieur de la glande, relié au 8 par un trait pointillé vertical] que vers quelque autre, c’est seulement que les esprits [= les esprits animaux, qui courent dans les tuyaux des nerfs] qui sortent de ce point tendent avec plus de force vers lui qu’aucuns autres ; et que cela même donnerait occasion à l’âme de sentir que le bras se tourne vers l’objet B, si elle était déjà dans cette machine, ainsi que je l’y supposerai ci-après. Car il faut penser que tous les points de la glande, vers lesquels ce tuyau 8 peut être tourné, répondent tellement à tous les lieux vers lesquels le bras marqué 7 le peut être, que ce qui fait maintenant que ce bras est tourné vers l’objet B, c’est que ce tuyau regarde le point b de la glande. Que si les esprits changeant leur cours tournaient ce tuyau vers
Annotations :
2. Figures 32 et 33 du Traité de l’Homme, publié en 1664 à titre posthume par Claude Clerselier : L’Homme de René Descartes et un Traité de la Formation du fœtus du mesme autheur, avec les remarques de Louys de La Forge,... sur le Traité de l’homme de René Descartes et sur les figures par luy inventées, Paris, Charles Angot, 1664, in-4°.