Aller au contenu principal

Le champ de bataille de Roosebeke (H. Martin, Histoire de France, 1886) - A de Neuville

Analyse

Les flamands, sous la houlette de Philippe Van-Artevelde se sont révoltés contre le comte Louis de Flandre. Toute la noblesse de France, conduite par le connétable de Clisson, se mobilise contre eux, alors que les bourgeois des villes de France manifestent leur soutien au parti démocratique flamand. Artevelde et les siens sont écrasés à Roosebeke le 27 novembre 1382.

« Le lendemain, on retrouva le corps de Philippe Van-Artevelde parmi neuf mille cadavres gantois entassés tous en un monceau. Pas un Gantois n’avait fui. On dit que le jeune roi Charles VI foula aux pieds le corps d’Artevelde en l’appelant vilain, et le fit pendre à un arbre. » (p. 416.)

Annotations :

1. Signé en bas à gauche « A. de Neuville », à droite « BURGUN ».

2. Chapitre XXX, Charles VI et les sires des fleurs de lis. Paris et Gand. (1380-1383.), p. 413.

Informations techniques

Notice #005313

Image HD

Identifiant historique :
A4632
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière