Aller au contenu principal
Préliminaires de la paix de 1748 - Mme de Pompadour d’après Vien

Notice #005575

Image HD

Auteur(s) :
Vien, Joseph Marie (1716-1809)
Pompadour, Jeanne Antoinette Poisson, marquise de (1721-1764)
1751
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Allégorie
Lieu de conservation :
Paris, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Collection Edmond de Rotschild, inv. 18917 L.R.
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure

Analyse

Analyse de l'image :
Vien dessina d’après une composition d’Edme Bouchardon. Louis XV couronné par la victoire et vêtu en Hercule (avec la peau du lion de Némée et la massue) reçoit de la Paix un rameau d’olivier. Le roi se détourne de la Victoire qui cherche à l’attirer vers la poursuite de la guerre par l’appat des couronnes amoncelées sous ses pieds, et lui préfère les fruits placés aux pieds de la Paix, en gage d’une abondance retrouvée. Cette allégorie est pure flatterie : Louis XV n’eut pas l’initiative de cette paix, commandée par le renfort de la Russie à l’Angleterre. On trouve là une expression du travestissement du sentipment national d’humiliation consécutif au traité d’Aix-la-Chapelle.
Annotations :
1. Sous la figure féminine, à droite « GUAY F ». Sous les personnages, « PRELIMINAIRES | DE LA PAIX. | 1748 ». Signé en bas sous la légende, à gauche « Vien del », à droite « Pompadour Sculp ». 2. Une empreinte de l’intaille fut présentée au Salon de 1750. Le dessin préparatoire à la médaille est de Bouchardon. Il comporte pour devise « LUDOVICO XV VICTORI PACIFICO ». Jacques Gay ne la conserva pas dans la sardoine, de forme oblongue, qu’il sculpta. 3. La figure de la Victoire, à gauche, est à rapprocher de celle de Louis XV dans le tableau de Dumont le Romain.