Aller au contenu principal
Mercure et Argus (Tenture des Métamorphoses) - d’après Bertin et Bonnart

Notice #005620

Image HD

Auteur(s) :
Bonnart, Robert-François (1652-1729)
Bertin, Nicolas (1668-1736)
Entre 1705 et 1730
Nature de l'image :
Tapisserie
Sujet de l'image :
Sujet mythologique. Argus
Lieu de conservation :
Paris, Musée du Louvre
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
inv. OA 6255
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure

Analyse

Analyse de l'image :
Selon un inventaire des cartons des Gobelins établi au dix-huitième siècle, les figures auraient été exécutées par Bertin, le paysage par Bonnart.
Annotations :
2. Legs Charles Séguin, 1908. La suite des Métamorphoses, destinée par les Gobelins à la clientèle privée, comportait cinq pièces au départ, vers 1680. A partir de 1704 s’y adjoignirent de nouveaux cartons. Le Roi acquit une tenture de sept pièces tissées en 1714 et 1720, comportant Apollon et le serpent Python, Mercure et Argus (d’après Bertin), Apollon et Hyacinthe, Renaud et Armide, Zéphyr et Flore (d’après Louis de Boulogne), Narcisse et Echo (d’après Antoine Dieu), le Retour de la Chasse de Diane (d’après Charles de la Fosse). Cette tentutre resta sans usage jusqu’en 1747, où Lenormant de Tournehem, alors directeur des Bâtiments du roi, commanda trois pièces (Python, Renaud et Zéphyr) pour décorer sa résidence parisienne, l’ancien hôtel de La Vallière. Mme de pompadour acheta la tenture complète en 1761, pour son château de Ménars : peut-être se souvenait-elle de l’avoir vue chez son oncle.