Aller au contenu principal
Angélique gravant le nom de Médor sur un arbre - Tiepolo

Notice #000802

Image HD

Série de l'image :
Tiepolo, villa Valmarana
Auteur(s) :
Tiepolo, Giambattista (1696-1770)
Date :
1757
Nature de l'image :
Fresque
Sujet de l'image :
Fiction, 16e siècle
Lieu de conservation :
Vicence, Villa Valmarana
Sujet de recherche :
Iconographie du Roland furieux
Traitement de l'image :
Scanner
N° de commande :
Localisation de la reproduction :
Collection particulière

Analyse

Analyse de l'image :
Angélique grave sur un arbre le nom de Médor, le soldat qu’elle vient d’épouser. Chez l’Arioste, Médor est le graveur. L’inscription provoquera la folie de Roland. Pourquoi Tiepolo a-t-il inversé les rôles dans cette représentation, typique du genre pastoral, de l’inscription du chiffre amoureux ? Pour le comprendre, il faut dégager le dispositif de la scène : L’espace restreint de la scène est délimité au premier plan à gauche par la houlette de berger que Médor a laissé tomber à terre devant lui. L’œil du spectateur doit franchir cette barrière symbolique pour accéder à la scène proprement dite. D’autre part, quoiqu’il soit vêtu en berger, Médor a conservé semble-t-il son carquois de soldat. Celui-ci, placé perpendiculairement à la houlette, établit en quelque sorte une frontière entre lui et Angélique, dans le prolongement du tronc de l’arbre où Angélique grave le nom de Médor. La houlette, le carquois et le tronc délimitent l’espace restreint, de sorte qu’Angélique s’avance du dehors vers le dedans,
Annotations :
1.Angélique a gravé : MEDOR(O) 2. 3.