Aller au contenu principal
Renaud abandonne Armide (version de la villa Valmarana) - Tiepolo

Notice #000803

Image HD

Série de l'image :
Tiepolo, villa Valmarana
Auteur(s) :
Tiepolo, Giambattista (1696-1770)
Date :
1757
Nature de l'image :
Fresque
Sujet de l'image :
Fiction, 16e siècle
Lieu de conservation :
Vicence, Villa Valmarana
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Salle de la Jérusalem délivrée
Sujet de recherche :
S. Lojkine, La Scène de roman, chap. 2 (La Jerusalem délivrée)
Traitement de l'image :
Scanner
N° de commande :
Localisation de la reproduction :
Collection particulière

Analyse

Analyse de l'image :
L’espace restreint de la scène, à droite, est délimité par l’arbre central et un second tronc, incliné, qui permet à Tiepolo d’inscrire Armide éplorée sur le rivage dans un triangle. La pointe de ce triangle, à l’extrême droite, est occupée par un miroir qui identifie le triangle de l’espace restreint au cône optique constitutif de toute représentation en perspective. A gauche, l’espace vague est occupé par Renaud, qui se retourne une dernière fois pour affronter le regard d’Armide, avant de partir pour Jérusalem avec Charles et Ubalde. Un bateau les attend à l’arrière plan. A terre, le bouclier d’Ubalde évoque l’épisode précédent : c’est en présentant à Renaud son bouclier comme un miroir qu’Ubalde lui a fait prendre conscience de ce qu’il était devenu, non plus un chevalier mais un esclave efféminé d’Armide. Bouclier à gauche et miroir à droite se répondent donc. Renaud regarde Armide de par derrière et de l’autre côté du trnc : son regard est désormais distancié, barré par l’écran de la représentation. Il