Aller au contenu principal
Vénus prie Jupiter (Énéide, Strasbourg, 1502) - J. Grüninger > S. Brant

Notice #008144

Image HD

Série de l'image :
Publii Virgilii Maronis Opera, Strasbourg, J. Grüninger, 1502, in-F°
Auteur(s) :
Grüninger, Jean (actif à Strasbourg de 1482 à 1531)
Brant, Sébastien (1458-1521)
1502
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
Énéide. Vénus
Lieu de conservation :
Heidelberg, Universtätsbibliothek
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Cod. Heid. 370,319 (Signatur/Shelfmark UB)
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
En haut à gauche, Énée et ses compagnons, qui viennent d’accoster en Libye après la tempête, sont assis à table et mangent les trois cerfs et les sept énormes bêtes qu’il a abattues (I, 184-197, la chasse, et 210-219, le repas). On distingue à droite la ville de Carthage.
   Au premier plan à droite, Vénus se plaint à Jupiter des épreuves qu’Énée et les Troyens ont dû endurer (v. 229-253, et la réponse de Jupiter, 257-296). Le paysage, avec ses palmiers et ses arbres exotiques, est africain…
   
   Les vers qui servent de légende sous l’image décrivent le banquet d’Énée et de ses compagnons :
   Illi se praedae accingunt dapibusque futuris ;
   tergora diripiunt costis et viscera nudant ;
   pars in frusta secant ueribusque trementia figunt,
   litore aena locant alii flammasque ministrant.
   Tum victu revocant viris, fusique per herbam
   implentur veteris Bacchi pinguisque ferinae. (I, 210-215)
   
Annotations :
2. Folio CXXXIII recto.