Aller au contenu principal
Christine nue (Mémoires de Casanova, fig. 18) - d’après Julius Nisle

Notice #009643

Image HD

Série de l'image :
Gallerie zu den Memoiren des venetianers Jakob Casanova [vers 1865]
Auteur(s) :
Nisle, Julius (1812-1850)
Gnauth, Adolf (1812-1876), lithographe
1850
Nature de l'image :
Lithographie
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Traitement de l'image :
Scanner

Analyse

Analyse de l'image :
Après avoir persuadé son oncle curé de partir et de laisser Christine seule avec lui, Casanova la rejoint au lit.
    « Le curé était parti si doucement que je ne l’ai pas entendu.
    Je regarde le lit, et je n’y vois que Christine qui dormait. Je lui dis bonjour, elle ouvr eles yeux, elle se reconnaît, elle rit, elle se met sur le coude, elle regarde, et elle dit :
    — Mon oncle est parti.
    Je lui dis qu’elle était belle comme un ange, elle rougit, et elle recouvre un peu mieux son sein.
    — Je meurs d’envie, ma chère Cristine, d’aller te donne r un baiser.
    — Si tu as cette envie, mon cher ami, viens me le donner. »