Aller au contenu principal

Premier volume : contenant quarante tableaux ou Histoires diuerses qui sont memorables touchant les Guerres Massacres et Troubles advenus en France en ces dernieres annees. Le tout recueilli selon les tesmoignages de ceux qui y ont esté en personne, et qui les ont veus, lesquels sont pourtrais à la verité.Ce recueil collectif de planches fut publié à Genève en 1569-1570. L’expression « Premier volume » que l’on trouve dans le titre suggère qu’une nouvelle série devait suivre. Mais une épidémie de peste frappe Genève durant l’été 1571 : Castellin, une partie de sa famille, ainsi qu’une partie de la famille de Le Vignon meurent. De plus, la paix de St-Germain, signée en août 1570, met fin à la guerre civile en France et restaure le droit de culte réformé. Cela entraîne le retour dans leur pays de la plupart des protestants, dont Perrissin, Tortorel et Le Challeux.Les gravures représentent les principaux épisodes de la guerre civile en France, depuis la séance du parlement de Paris où Anne du Bourg, conseiller au parlement, s’adresse, en juin 1559, au roi Henri II et lui reproche sa politique de répression à l’égard des protestants. La dernière gravure se situe en mars 1570.Les principaux auteurs des planches sont Jean Perrissin et Jacques Tortorel, deux artistes lyonnais protestants. Sur les 55 gravures identifiables de la série, 28 sont signées par le seul Perrissin, 6 par le seul Tortorel, 20 par les deux (« TP »). Une n’est pas signée (l’exécution d’Anne du Bourg). 4 gravures sur bois portent à la fois la marque de Perrissin et la phrase « Tortorel fecit » (sans doute Perrissin a-t-il dessiné la scène, et Tortorel l’a-t-il gravée). Enfin, un quatrième artiste est intervenu, Jean II de Gourmont.