Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
L’ermite de l’Apennin (Juliette, III, fig. 29)
L’ermite de l’Apennin (Juliette, III, fig. 29) Auteur : Bornet, Claude, peintre et graveur du XVIIIe siècle

Cette notice fait partie d’une série : Histoire de Juliette (tomes 5 à 10 de La Nlle Justine), 1797 [1801] (pièce ou n° 29 / 59)

Datation : entre 1797 et 1801

Source textuelle : Sade, Donatien Alphonse François, marquis de (1740-1814) Histoire de Juliette, 3e partie, Pléiade, p. 697, texte p. 699

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Enfer 2507 (7)
Notice n° A5119   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Au-dessus de la gravure à gauche « T. VII. », à droite « P. 314. »

Analyse de l’image :
     Juliette est avec Sbrigani, son homme à tout faire, et Augustine l’imite avec Zéphir, non loin de Pietra-Mala, terrain volcanique qui s’enflamme très facilement. Ils sont supris par l’ermite de l’Apennin.
    « Sbrigani s’enfonça dans le beau cul de ma soubrette, et je devins la proie de mon valet : Augustine et moi, en face l’une de l’autre, nous nous chatouillions pendant ce temps-là. “Voilà certes une charmante occupation”, nous crie tout à coup une voix terrible, qui nbous parut sortir de derrière un buisson… “ne vous dérangez pas, je veux plutôt partager vos plaisirs que les troubler”, poursuivit cette espèce de centaure, en s’approchant de nous, et nous faisant voir une figure gigantesque, et telle que, de nos jours, nous n’en avions encore vue. Le personnage qui nous parlait, haut de sept pieds trois pouces, ayant des moustaches énormes retroussées sur un visage aussi brun qu’effrayant, nous fit croire un moment que nous parlions au prince des ténèbres… Surpris de la manière dont nous le considérions : “Comment, s’écrie-t-il, ne coçnnaissez-vous don cpas l’ermite de l’Apennin !…” » (3e partie, Pléiade, p. 699.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : https://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 05/03/2007
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 19/03/2021
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.