Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Un Américain fétichiste des poils coupés (Thérèse philosophe, Londres, 1782)
Un Américain fétichiste des poils coupés (Thérèse philosophe, Londres, 1782)
Cette notice fait partie d’une série : [Boyer d’Argens,] Thérèse philosophe. Avec figures, Londres, 1782, 2 vol. (pièce ou n° 24 / 40)

Datation : entre 1782 et 1783

Source textuelle : [Boyer d’Argens,] Thérèse philosophe (1748?) Romanciers libertins, 2000, Pléiade, t. 1, p. 938

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek, 1124709 Rem.IV 1353-2
Notice n° B2428   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Un Américain fétichiste des poils coupés (Thérèse philosophe, 1780?)

Analyse de l’image :
     Fuyant le Président, la Bois-Laurier et sa mère changent de quartier et s’installent au Faubourg Saint-Germain. Là, elles dfont la connaissance d’« une certaine Baronne » qui, après avoir exercé le même métier qu’elles, est devenue la gouvernante d’un riche Américain. Un autre Américain, ami de celui-ci, devient l’amant de la Bois-Laurier, malgré une « machine » quelque peu déficiente :
    « Mon nouvel amant d’Outremer avoit fait vœu de se borner aux plaisirs de la petite oie ; Maisnil mêloit dans l’exécution un tic singulier. Son goût étoit de me placer assise à côté de lui sur un Sopha, découverte jusqu’au-dessus du nombril, & tandis que j’empoinois & que je donnois de légeres secousses au rejetton de la racine du genr ehumain, il falloit que j’eusse la complaisance de souffrir qu’une femme-de-chambre qu’il m’avoit donnée, s’occupât à couper quelques poils de ma toison.. Sans ce bisarre appareil, je crois que la vigueur de dix bras comme le mien, ne fut pas venue à bout de guinder la machine de mon homme, & encore moins d’en tirer une goutte d’Elixir. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 03/11/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.