Couverture Roland furieux à Effiat

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
To USA users : the Montpellier URLs are now closed. Please use the Aix-Marseille website address : https://utpictura18.univ-amu.fr, or the Toulouse address : http://utpictura18.univ-tlse2.fr
Adresse complète
à Toulouse

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Génies. Misnar (Cabinet des fées, t30, 1785) - Marillier
Génies. Misnar (Cabinet des fées, t30, 1785) - Marillier Auteur : Marillier, Clément-Pierre (1740-1808)
Œuvre signée.
Graveur : De Valnet, G., graveur

Cette notice fait partie d’une série : Chevalier de Mayer, Cabinet des fées, ou coll. choisie des contes de fées…, 1785 (pièce ou n° 41 / 50)

Datation : 1785

Source textuelle : [Ridley,] The Tales of the Genii (1764, tr. fr. 1766) Suite du conte des Enchanteurs, ou Misnar, sultan de l’Inde (après le 7e conte)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Madison Wisconsin, Memorial Library, PZ24C3 (30)
Notice n° B6192   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Contes des génies. Misnar & Camul (Dessins pour le Cabinet des Fées) - Marillier

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions sur la page en dehors de l’image.
1. En haut à gauche « Contes des Genies », à droite « Tom. 30. pag. 11. »
Légende dans le cartouche : « Frappez, magnifique Sultan, frappez, et séparez | la Corde de l’Anneau de fer ou elle est attachée. »
Signé sous le cartouche à gauche « C. P. Marillier dir. », à droite « Devalnet sc. »
Le graveur : G. de Valnet ?
Gravure insérée avant la p. 15, la citation débute à la 10e ligne à partir du bas.
3. La scène s’inspire de celle de l’entrée d’Aladdin dans la caverne dans La Lampe merveilleuse.
Pour l’illustration, il y a des similitudes avec l’illustration de Walker pour le 6e conte des Tales of the Genii, éd. 1764, représentant Hemjunah dans la chambre voûtée avec Mahoud et Bennaskar (Conte sixième, Histoire de Mahoud, avant p. 267).

Analyse de l’image :
    Suite du conte des Enchanteurs, ou Misnar, sultan de l’Inde (vient après le conte septième)
    Deux princes rivalisent de magnificence, Misnar, le sultan des Indes et Ahubal, son frère révolté. Misnar, sur les conseils de son visir Horam, a fait dresser une tente magnifique devant le camp d’Ahubal. Furieux, ce dernier rompt la trêve, attaque le camp du sultan et met ses troupes en déroute.
    Réfugié dans les montagnes, Misnar accuse son visir d’avoir causé sa perte par ses conseils et prononce à contre cœur une sentence de mort contre lui : il va perdre son meilleur ami ! Horam sollicite une dernière entrevue avant de mourir : il peut montrer à Misnar, dans les entrailles de ces montagnes, plus de richesses que ce que Misnar possède dans sa capitale !
    Misnar et Horam, avec une petite escorte, traversent de nuit la montagne. Horam frappe à la porte d’une caverne, que des esclaves ouvrent. Il fait entrer le sultan qui, inquiet lui rappelle : « Songez que le sabre du capitaine de ma garde est levé sur votre tête, prêt à frapper au moindre signe que je lui ferai. »
    Ils arrivent devant un certain Camul, qui se prosterne devant Misnar puis lui tend une hache.
    « Le sultan ayant pris la hache, Camul recula la pierre sur laquelle il étoit assis. Ils virent une grosse corde, dont un des bours étoit enfoncé dans le roc ; l’autre étoit attaché à un anneau de fer d’une grandeur prodigieuse.
    “Frappez, magnifique sultan, dit Horam ; frappez, & séparez la corde de l’anneau de fer où elle est attachée”.
    Le sultan obéit à l’ordre de son visir. Il leva la hache de Camul, coupa la corde & la sépara de l’anneau de fer.
    La corde détachée rentra précipitamment dans le sein de la montagne, sans que le sultan vît personne la retirer. Mais il attendoit avec impatience quelle seroit l’issue de la séparation mystérieuse de la corde. »
    Et c’est tout… Furieux et persuadé d’avoir été une nouvelle fois trompé par son visir, Misnar rentre au camp et fait préparer l’échafaud pour l’excution du lendemain. Alors que l’exécution s’apprête, des messagers annoncent alors que les deux enchanteurs dont Ahubal tirait son pouvoir sont morts et que son camp est en déroute…

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 11/02/2019
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 05/02/2020
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.