Aller au contenu principal

La visite de l’amant (Les amours champêtres) - Baudouin

Série de l'image :

Notice précédente Notice n°52 sur 103 Notice suivante

Date :
Entre 1767 et 1782
Nature de l'image :
Gouache
Dimensions (HxL cm) :
31,8x21,6 cm
Sujet de l'image :
1978.1027

Analyse

Livret du Salon de 1767 :

« Par M. Baudouin, Académicien.
73. …
77. Plusieurs Portraits & autres Sujets peints à gouasse et en miniature, sous le même numéro. »

Cette gouache n’est pas commentée par Diderot.

Annotations :

2. Don de M. et Mme Noah L. Butkin, 1978.

3. Série « Les amours champêtres ». Les gouaches originales, exposées en 1765 et en 1767, constituaient une suite de 4, celle-ci est marquée n°3.
Gravé par Pierre-Philippe Choffard en 1782. La gravure est annoncée dans le Journal de Paris du 19 novembre 1782. Le journal fait remarquer que le sujet rappelle une strophe populaire, « Marchez tout dous, parlez tout bas ».
On la trouve en tête du « Chef-d’œuvre d’un inconnu, poème heureusement découvert et mis au jour avec des remarques savantes et recherchées par M. le Docteur Chrysostome Matanasius » [=Hyacinthe Cordonnier, plus connu sous le nom de Thémistocle de Saint-Hyacinthe], La Haye, 1714.
Cette chanson populaire conte une visite nocturne de Colin à sa bergère, qui, le reconduisant au matin, répète ce qu’elle lui a dit en lui ouvrant la porte :

Marchez tout doux, parlez tout bas,
Mon doux ami.
Car si mon papa vous entend,
Morte je suis !

Informations techniques

Notice #011234

Image HD

Identifiant historique :
B0553
Traitement de l'image :
Image web