Aller au contenu principal
Les cheveux de Biondetta (Le diable amoureux, 1772) - Moreau > Marillier

Notice #012505

Image HD

Série de l'image :
[Cazotte,] Le diable amoureux. N.elle espagnole, Naples, 1772
Auteur(s) :
Moreau le jeune, Jean Michel (1741-1814)
Marillier, Clément-Pierre (1740-1808)
1772
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
RES8-ZADLER-539
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
« La nuit s’acheve, & la fatigue prenant le dessus, me procure quelques momens de sommeil. Je ne m’éveillai qu’au jour, on devine la route que prirent mes premiers regards. Je cherchai des yeux mon Page.
    Il étoit assis, tout vêtu à la réserve de son pourpoint, sur un petit tabouret, il avoit étalé ses cheveux qui tomboient jusqu’à terre, en couvrant, à boucles flottantes & naturelles, son dos & ses épaules, & même entierement son visage.
    Ne pouvant faire mieux, il démêloit sa chevelure avec ses doigts. » (P. 42-3)