Aller au contenu principal
Un singe arrache les pages du Théophraste de Raphaël (More, Utopie, 1715)

Notice #012732

Image HD

Série de l'image :
L’Utopie de Thomas Morus, trad. Gueudeville, Leyde, 1715
1715
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 16e siècle
Lieu de conservation :
Zürich, ETH-Bibliothek (Bibliothèque centrale de l’École polytechnique)
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Rar 6239
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
http://www.e-rara.ch (Imprimés numérisés des bibliothèques suisses)

Analyse

Analyse de l'image :
« … & même j’avois résolu de ne revoir jamais un Monde aussi gâté, aussi corrompu, aussi pervers que celui-ci. Aïant eu le malheur de ne pas tenir assez ferme dans un si bon dessein, je laissai, en partant, à nos Insulaires ma petite bibliothèque ambulante : vous plait il en ouir le Catalogue ? Presque tous les ouvrages de Platon : plusieurs Oeuvres d’Aristote : Theophraste sur les plantes, mais déchiré en beaucoup d’endroits, à quoi je ne puis penser sans douleur. Etant sur Mer, j’avois malheureusement oublié de serrer mon Theophraste : un Singe à queuë, trouva ce volume sous sa patte ; & ne pouvant en faire usage des yeux, encore moins de la tête, il se fit un jeu d’arracher, de côté & d’autre, les feuillets, & de les mettre en fragmens. »
Annotations :
2. Second livre.