Aller au contenu principal
Les Monuments des anciennes amours (La Nouv. Héloïse, Rey 1761 fig8) - Gravelot
Les Monuments des anciennes amours (La Nouv. Héloïse, Rey 1761 fig8) - Gravelot

Notice #001530

Image HD

Série de l'image :
Rousseau, Lettres de deux amans habitans d’une petite ville, Amsterdam Rey 1761
Auteur(s) :
Gravelot, Hubert-François Bourgignon dit (1699-1773)
Choffard, Pierre-Philippe (1731-1809)
Entre 1760 et 1761
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre, eau-forte
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque de l’Arsenal
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
RESERVE-8-BL-34363 (4)
Sujet de recherche :
B. Tane, Roman&Illustration, chap. Rousseau
Traitement de l'image :
Image web
N° de commande :
9610757
Date de commande :
01/07/1996
Photo sur papier
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr

Analyse

Analyse de l'image :

Saint-Preux, à l’occasion d’une halte à Meillerie entraînée par la tempête qui a interrompu leur promenade sur le lac, entraîne Julie sur l’esplanade d’où il pouvait observer Clarens, de l’autre côté du lac, quand son amante lui avait demandé de s’éloigner (partie I, lettre 26). Il montre à Julie les vers et le chiffre de la jeune fille (« JE » pour Julie d’Etange) qu’il avait gravés dans le rocher (partie IV, lettre 17).
    « Le paysage est ici ce qui demande le plus d’exactitude. Je ne puis mieux le représenter qu’en transcrivant le passage où il est décrit. [Citation avec des variantes du texte de la L.17 de la 4e partie: « Nous arrivames après une demie heure de marche […] asyle de deux amants échappés seuls au bouleversement de la nature » (NH, p.518)] Il faut ajouter à cette description que deux quartiers de rochers tombés du haut et pouvant servir de table et de siége doivent être presque au bord de l’esplanade ; que dans la perspective des côtes du pays de Vaud qu’on voit dans l’éloignement, on distingue sur le rivage des villes de distance en distance, et qu’il est nécessaire au moins qu’on en aperçoive une vis-à-vis de l’esplanade ci-dessus décrite. »

Annotations :

1. H. Gravelot del.[ineavit] [bas g.] PP. Choffard Sculp.[sit] [bas g.] Les monumens des anciennes amours [bas centré] 3. Ex de 1764, Paris, Duchesne. Autre ex: coll part, Montp, le vol 3 seul. Cette gravure est identique à la dernière de l’édition de 1741 de Pamela, dans l’exemplaire présenté sur le site de l’université du Michigan. Elle est alors identifiée comme Pamela et Mr. B jouissant du paysage.