Aller au contenu principal
×
Recherche infructueuse

La matinée à l’angloise (La Nouvelle Héloïse, Rey 1761 fig9) - Gravelot

Date :
Entre 1760 et 1761
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre, eau-forte
Sujet de l'image :
Lieu de conservation :
RESERVE-8-BL-34363 (5)
Œuvre signée
Légende

Analyse

Les Wolmar et Saint-Preux contemplent en silence les jeux des enfants (NH, 5e partie, L.3 p.558-561, GF p. 662). Saint-Preux est à gauche, assis avec M. de Wolmar à la table où le déjeuner vient d’être pris ; Julie est devant le paravent et Fanchon à droite ; au premier plan se trouvent les deux garçons et Henriette, la fille aînée des Wolmar.
Sujet de la 9e estampe, tel que décrit par Rousseau :

« Un salon : sept figures. Au fond vers la gauche une table à thé couverte de trois tasses, la théière, le pot à sucre, etc. Autour de la table sont, dans le fond et en face, M. de Wolmar, à sa droite en tournant, l’Ami tenant la gazette; en sorte que l’un et l’autre voyent tout ce qui se passe dans la chambre. A droite aussi dans le fond; Madame de Wolmar assise tenant de la broderie; sa femme-de-chambre assise à côté d’elle et faisant de la dentelle; son oreiller est appuyé sur une chaise plus petite. Cette femme-de-chambre, la même dont il est parlé ci-après, Planche onzième, est plus jeune que celle de la Planche sixième. Sur le devant, à sept ou huit pas des uns et des autres, est une petite table couverte d'un livre d'Estampes, que parcourent deux petits garçons. L'aîné, tout occupé des figures, les montre au cadet ; mais celui-ci compte furtivement des onchets qu'il tioent  sous latable cachés par un des côtés du livre. Une petite fille de huit ans, leur aînée, s'est levée de la chaise qui est devant la femme de chambre, et s'avance lestement sur la pointe des pieds vers les deux garçons. Elle parle d'un petit ton d'autorité, en montrant de loin la figure du livre, et tenant un ouvrage à l'aiguille de l'autre main.
Madame de Wolmar doit paraître avoir suspendu son travail pour contempler le manège des enfants : les hommes ont de même suspendu leur lecture pour contempler à la fois Madame de Wolmar et les trois enfants. La femme de chambre est à son ouvrage.
Un air fort occupé dans les enfants ; un air de contemplation rêveuse et douce dans les trois spectateurs. La mère surtout doit paraître dans une extase délicieuse. » (GF p. 902-903)

Annotations :

1. Signé sous la gravure à gauche « H. Gravelot inv[enit]. », à droite « J. J. Flipart Sculp.[sit] ».
Légende sous la ravure au centre : « La matinée à l’angloise ».

2. La gravure est insérée, comme indiqué en haut à droite, avant la p. 99 de l’édition de 1761.

Composition de l'image :
Scène (espace vague/espace restreint)
Items :
Tableau sur le mur
Table
Sol quadrillé
Paravent
La scène a un public
Sources textuelles :
Rousseau, La Nouvelle Héloïse, V L3 (SP et les Wolmar contemplant les enfants)

Informations techniques

Notice #001558

Image HD

Identifiant historique :
A0877
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
Bibliothèque numérique Gallica, Bibliothèque nationale de France (https://gallica.bnf.fr)