Aller au contenu principal

Rodin et Fierval (Nlle Justine, 1799, ch6, fig9)

Date :
Entre 1797 et 1799
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Enfer 2507 (1)

Analyse

Comme dans la prĂ©cĂ©dente gravure, Justine est tĂ©moin de la scĂšne. Cette fois-ci, elle n'est pas reprĂ©sentĂ©e, pour laisser plus de place Ă  la scĂšne proprement dite. Le lecteur peut donc prendre le point de vue de Justine qui, en regardant dans le trou secret d'une cloison, voit ce que la gravure donne Ă  voir. Rodin prend sa fille LĂ©onore, est pris par Fierval : « la perspective est le dĂ©licieux cul de LĂ©onore, que Rodin couvre de baisers ; Ă  droite et Ă  gauche sont, sous ses mains, les culs de sa gouvernante et de sa sƓur » (p. 536). « Sa gouvernante » est Marthe et « sa sƓur » est CĂ©lestine, quand Fierval et LĂ©onore sont deux jeunes Ă©coliers (p. 533), frĂšre et sƓur, de l'Ă©cole de Rodin. La posture des uns et des autres, qui prend curieusement la forme d'une pyramide, prend appui sur une ottomane. La fenĂȘtre, bien que fermĂ©e, laisse entrevoir briĂšvement un extĂ©rieur : on distingue les branches d'un arbre.

Annotations :

1. Au-dessus de la gravure à gauche « T. I. », à droite « P. 280. »

Objets :
VĂȘtements en tas
Sol quadrillé
FenĂȘtre
Chapeau au sol
Canne ou épée à terre
Sources textuelles :
Sade, Donatien Alphonse François, marquis de (1740-1814)
La Nouvelle Justine, chapitre VI, Pléiade, p. 537

Informations techniques

Notice #001643

Image HD

Identifiant historique :
A0962
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr