Aller au contenu principal
Énéide, livre 1 (Les Œuvres de Virgile, trad. Des Fontaines, 1743) - Cochin
Énéide, livre 1 (Les Œuvres de Virgile, trad. Des Fontaines, 1743) - Cochin

Notice #017914

Image HD

Date :
1743
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Lieu de conservation :
RESERVE 8-BL-4394 (2)
Localisation de la reproduction :
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :

Énée et Acate viennent d'entendre les paroles d'hospitalité de Didon au premier groupe de Troyens qui s'est présenté devant elle. Ils étaient protégés par le nuage d'invisibilité que leur avait donné Vénus.

« Énée & Acate, réjouis de cette réponse, brûlaient de sortir du nuage. “Fils de Vénus, dit alors Acate, que pensez-vous ? Vous voyez que nous avons recouvré nos vaisseaux & nos compagnons. Nous n'avons perdu que le seul navire submergé à nos yeux : la prédiction de Venus s'accomplit pour tout le reste.”
A l'instant le nuage s'ouvre & se dissipe, & Énée paroit. À sa taille, à son air, on l'aurait pris pour un Dieu. Venus sa mère avait orné sa tête d'une belle chevelure, & mis dans son visage & dans ses yeux les graces & la vivacité de la jeunesse. C'est ainsi que la main de l'Ouvrier emploie l'or, pour embellir l'ivoire, l'argent ou le marbre.
Enée, dont la présence surprit toute l'assemblée, s'avança vers la Reine : Je suis, dit-il, cet Enée dont on est en peine… » (p. 51-53)

Cochin rompt avec la représentation traditionnelle de cette scène, qui était traitée depuis la Renaissance comme une scène d'audience. C'est désormais du grand théâtre, comme l'attestent les spectateurs pressés contre la rampe au premier plan de dos, et au centres au fond, ceux qui semblent prêts à envahir la scène. L'espace de la scène proprement dite est délimité dans la partie supérieure de l'image (plutôt qu'au sol) par le dais royal et le nuage divin fondus, qui séparent l'espace de la rencontre du fond du temple. Didon et Énée ouvrent les bras, comme s'ils allaient tomber dans les bras l'un de l'autre, c'est du grand théâtre… 

Annotations :

1. Signé sous la gravure à gauche « C. N. Cochin filius inv. », à droite « C. N. Cochin Sculp. ».