Aller au contenu principal
Énée & la Sibylle face à Cerbère (Énéide, Vat.Lat.3225)

Notice #018448

Image HD

Série de l'image :
Vergilius Vaticanus (fragments des Géorgiques et de l’Énéide), IVe siècle
Entre 360 et 410
Nature de l'image :
Enluminure
Sujet de l'image :
Énéide
Lieu de conservation :
Rome, Vatican, Bibliothèque apostolique
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Vat.Lat.3225, f°48v
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
« … sutilis et multam accepit rimosa paludem.
   Tandem trans fluvium incolumis vatemque virumque
   informi limo glaucaque exponit in ulva (VI, 414-416)
   [image]
   Cerberus haec ingens latratu regna trifauci
   personat adverso recubans immanis in antro.
   Cui vates horrere videns jam colla colubris
   melle soporatam et medicatis frugibus offam
   obicit. Ille fame rabida tria guttura pandens
   corripit objectam, atque immania terga resoluit
   fusus humi totoque ingens extenditur antro. » (VI, 417-423)
   
   L’image condense plusieurs moments. Énée à gauche vient juste de prendre pied sur le rivage après avoir traversé le Styx (416). Au centre la Sibylle, qui tient toujours le rameau d’or à la main grâce auquel elle a amadoué Charon (406), jette à Cerbère dressé et menaçant le mélange de graines et de miel qui doit l’assoupir (420). A droite, on distringue les âmes des enfants qui pleurent (427), qu’Énée ne perçoit en fait qu’après que, Cerbère endormi, il a franchi le seuil. Tout en haut, le vieillard siégeant devant l’urne qui décide du sort des suicidés est Minos (432) : les ombres des suicidés font une frise en haut de l’image.
Annotations :
1. On mit au dessus des personnages à gauche « Aen[eas] » et « Sibylla », au centre en bas « Cerberus », et à droite au-dessus des deux enfants nus « Infantes » (?, inscription presque illisible). Tout en haut au centre, au dessus du vieillard siégeant, « Minos ».
2. Folio 48 verso.