Aller au contenu principal
Fondation d’Acesta en Sicile (Énéide, Strasbourg, 1502) - Grüninger > S. Brant

Notice #018473

Image HD

Série de l'image :
Publii Virgilii Maronis Opera, Strasbourg, J. Grüninger, 1502, in-F°
Auteur(s) :
Grüninger, Jean (actif à Strasbourg de 1482 à 1531)
Brant, Sébastien (1458-1521)
1502
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
Énéide
Lieu de conservation :
Heidelberg, Universtätsbibliothek
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Cod. Heid. 370,319 (Signatur/Shelfmark UB)
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Fin du séjour d’Énée en Sicile.
   Nautes conseille à Énée de reprendre la mer avec les vaisseaux qui restent en laissant à terre, auprès du roi Aceste, les vieillards et les malades, qui fondront là une ville :
    « Nate dea, quo fata trahunt retrahuntque sequamur ;
   quidquid erit, superanda omnis fortuna ferendo est.
   Est tibi Dardanius divinae stirpis Acestes :
   hunc cape consiliis socium et conjunge volentem ;
   huic trade amissis superant qui navibus & quos
   perteseum [pertaesum] magni incepti rerumque tuarum est ;
   longaevosque senes ac fessas aequore matres… » (V, 709-715)
   En haut de l’image à gauche, la nuit venue, Anchise apparaît en songe à Énée (722-723). Le lendemain, en haut à droite sur l’image, Énée annonce ses décisions au roi Aceste et au vieux Nautes. Les Troyens qui resteront, femmes, vieillard et infirmes qu’on voit au premier plan, fonderont la ville d’Acesta, qui est la ville qu’on voit en haut de l’image. A gauche, le temple de Vénus Erycine, fondé par les Troyens sur le mont Éryx (709-710).
Annotations :
2. Folio CCXLVIII.