Aller au contenu principal

Le lavement des pieds (version de la National Gallery, Londres) - Tintoret

Date :
Entre 1575 et 1580
Nature de l'image :
Peinture sur toile
Dimensions (HxL cm) :
204,5x410,2 cm
Lieu de conservation :
NG1130

Analyse

Les ap√ītres sont r√©unis dans une grande salle tr√®s sombre √† dallage en damier. La¬† lumi√®re vient du feu de la chemin√©e et d‚Äôune torche port√©e par un ap√ītre debout √† gauche, mais J√©sus rayonne d‚Äôune lumi√®re int√©rieure, qui fait de son visage une image divine. La sc√®ne principale, le lavement des pieds de Pierre par J√©sus, est l√©g√®rement d√©cal√©e √† gauche.

¬ę¬†J√©sus se l√®ve de table, d√©pose son v√™tement et prend un linge dont il se ceint. Il verse ensuite de l‚Äôeau dans un bassin et commence √† laver les pieds des disciples et √† les essuyer avec le linge dont il √©tait ceint. Il arrive ainsi √† Simon-Pierre qui lui dit¬†: ‚ÄúToi, Seigneur, me laver les pieds¬†!‚ÄĚ ¬†J√©sus lui r√©pond¬†: ‚ÄúCe que je fais, tu ne peux le savoir √† pr√©sent, mais par la suite tu comprendras.‚ÄĚ ¬†Pierre lui dit¬†: ‚ÄúMe laver les pieds √† moi¬†! Jamais¬†!‚ÄĚ J√©sus lui r√©pondit¬†: ‚ÄúSi je ne te lave pas, tu ne peux pas avoir part avec moi.‚ÄĚ Simon-Pierre lui dit¬†: ‚ÄúAlors, Seigneur, non pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la t√™te¬†!‚ÄĚ ¬Ľ¬†¬†(Jean, XIII, 4-9).

J√©sus est √† genoux, il est ceint d‚Äôun tablier blanc, son manteau bleu pos√© sur une caisse au premier¬†plan √† droite. Il¬†finit d'expliquer √† Pierre qu‚Äôil doit lui laver les pieds ; celui-ci trempe d√©j√† un pied dans la bassine de cuivre. La proximit√© des deux visages malgr√© la diff√©rence d'√Ęge et d'expression produit l'effet dramatique de la sc√®ne. Il s'agit, par l‚Äôinterversion des positions attendues, de th√©√Ętraliser l‚Äôhumilit√© du geste de J√©sus. Ce geste s'exprime¬†dans un texte, le texte des √Čvangiles, que le Tintoret a pris soin de¬†placer au second plan¬†entre les deux protagonistes sur une table dont on¬†distingue mal les contours. Le Livre rapporte le fait que repr√©sente la sc√®ne, selon le principe de la peinture d'histoire.

Derri√®re Pierre les ap√ītres sont dispos√©s en demi-cercle. Ceux qui sont les plus¬†proches de lui l'entourent de leur¬†attention et de leur √©motion, mais au fond et pr√®s de la chemin√©e, les autres se d√©sint√©ressent de l‚Äô√©v√©nement ou simplement ne l'ont pas remarqu√©. Judas n‚Äôest pas rep√©rable, mais un chat noir blotti au centre¬†sur le dallage rappelle que la trahison diabolique se pr√©pare.

Pierre a un pied dans l‚Äôeau, mais sur le c√īt√© droit, un ap√ītre, vu de dos, s‚Äôessuie la jambe, preuve qu‚Äôil a d√©j√† √©t√© lav√©, avant le premier des ap√ītres. Cette ant√©riorit√© est tr√®s rarement repr√©sent√©e, mais correspond au texte.¬†J√©sus

¬ę¬†commence √† laver les pieds des disciples et √† les essuyer avec le linge dont il √©tait ceint. Il arrive ainsi √† Simon-Pierre¬†¬Ľ (v. 6)

La seule perturbation dans le d√©roulement de la sc√®ne, provient d‚Äôun rideau blanc, qu‚Äôun jeune homme √©carte pour p√©n√©trer dans la pi√®ce. Est-ce un ap√ītre¬†? leur d√©nombrement n‚Äôest pas facile √† faire, sa jeunesse pourrait faire penser √† Jean, mais ce dernier est celui qui porte le flambeau, et qui observe la sc√®ne, car c‚Äôest lui le t√©moin qui racontera l‚Äô√©v√©nement.¬†¬†¬†

 

Annotations :

2. Commande de la¬†Scuola di Santissimo Sacramento pour La Chapelle du Tr√®s Saint Sacrement, √† l'√©glise San Trovaso de Venise, o√Ļ ce tableau √©tait accroch√© en face de¬†La¬†Derni√®re C√®ne¬†(toujours sur les lieux).

Le tableau est en très mauvais état, avec d'importants repeints du 19e siècle.

Sources textuelles :
√Čvangile de Jean
13, 2-20 (Bible de Jérusalem, p. 1848)

Informations techniques

Notice #019718

Image HD

Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
http://www.nationalgallery.org.uk/ (National Gallery de Londres)