Aller au contenu principal
×
Recherche infructueuse

Une hostie de Benoît permet d'enterrer un novice (Monte Oliveto, Vie de saint Benoît) - Le Sodoma

Notice précédente Notice n°34 sur 36 Notice suivante

Date :
Entre 1505 et 1510
Nature de l'image :
Fresque
Lieu de conservation :
Fresques du côté nord, n°33 de la série.

Analyse

« Un Religieux qui n’était encore qu’un enfant, avait un amour déréglé pour les parents, et sans avoir reçu la bénédiction du Saint, il sortit un jour du Monastère pour les aller voir, mais dès qu’il fut arrivé chez eux, il mourut. Un jour après son enterrement on trouva son corps hors du tombeau, et ils l’y firent remettre, mais le jour suivant ils furent surpris de voir que son tombeau avait rejeté son corps, et qu'il était étendu, sur la terre, comme s’ils eussent négligé de l’inhumer. Alors ils coururent, au Père Benoît, et s’étant prosternés  devant lui, ils le supplièrent avec larmes de faire grâce à son petit Novice. L’homme de Dieu leur donna de sa propre main le Corps de Jésus-Christ, et leur dit : Allez en paix, et mettez, avec grand respect le Corps du Seigneur sur la poitrine de l’enfant, et l’enterrez en cet état. Ils exécutèrent ce que leur avait ordonné le Saint, et la terre ayant reçu le corps du Novice, le retint, et ne le rejeta plus. » (Dialogues de Grégoire le Grand, livre II, chap. 24)

Au second plan à droite, Benoît confie un ciboire à un jeune officiant qui, au premier plan au centre, en sort une hostie pour la déposer sur le corps du novice décédé. A l'arrière-plan on distingue la ferme des parents du novice.

Sources textuelles :
Grégoire le Grand, Dialogues (593-594)

Informations techniques

Notice #020520

Image HD

Traitement de l'image :
Image web