Aller au contenu principal

Abraham ensevelit Sarah (La Sainte Bible, Mame, 1866) - G. Doré

Date :
Entre 1862 et 1865
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Gravure sur bois debout
SMITH LESOUEF R-6283
Œuvre signée
Légende

Analyse

La mort de Sara ne fait pas l'objet d'un long récit dans la Genèse. Elle est annoncée assez factuellement au début du chapitre 23 et ne fait à peu près jamais l'objet d'une représentation iconographique :

La durée de la vie de Sara fut de cent vingt-sept ans,
et elle mourut à Qiryat-Arba — c’est Hébron — au pays de Canaan. Abraham entra faire le deuil de Sara et la pleurer. (Genèse 23, 1-2)

Le récit biblique s'arrête cependant sur une circonstance : Abraham veut enterrer son épouse sur la terre de Canaan. Il acquiert pour cela la grotte du champ de Makpéla, vis-à-vis de Mambré. Cette grotte deviendra la tombe des Patriarches.

“Je suis chez vous un étranger et un résident. Accordez-moi chez vous une possession funéraire pour que j’enlève mon mort et l’enterre.” (23, 4)

L'achat de ce qui va devenir le caveau familial revêt une signification symbolique : il confirme pour Abraham la propriété du pays que Dieu lui a promis. C'est à partir de ce qu'in poourrait presque qualifier de détail juridique que Gustave Doré construit la scène qu'il représente.

Face à l'image, le spectateur est placé au fond de la grotte. La tombe de Sara est encastrée dans le mur à gauche et des marches conduisent vers la sortie à droite. Le cadavre de Sara, emmailloté dans son linceul, est représenté debout dans son tombeau, alors que deux fossoyeurs dressent une grosse dalle pour le fermer. La famille quitte le tombeau, Abraham se retourne une dernière fois vers son épouse, alors qu'on l'emmène.

Annotations :

1. Signé en bas à gauche « G. Doré », à droite « H. PISAN ».

3. Gustave Doré reprendra cette scénographie pour représenter la résurrection du Christ, mais en l'inversant : on retrouve le puits, le tombeau creusé (mais il est alors ouvert), la dalle à terre et, au lieu des hommes quittant les lieux, les femmes qui qui descendent et voient l'ange devant le tombeau vide. La volonté d'établir ce parallèle explique sans doute le choix de cette scène si rare.

Sources textuelles :
Genèse
23, 1-20 (Bible de Jérusalem, p. 64-65)

Informations techniques

Notice #020655

Image HD

Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr