Aller au contenu principal

Jacob chez Laban (La Sainte Bible, Mame, 1866) - G. Doré

Notice précédente Notice n°23 sur 126 Notice suivante

Date :
Entre 1862 et 1865
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Gravure sur bois debout
SMITH LESOUEF R-6283
Œuvre signée
Légende

Analyse

Après la confirmation de la bénédiction divine, Jacob se remet en route vers Harân, pour aller chez son oncle Laban, le frère de sa mère Rebecca.

Et voici qu'il vit un puits dans la campagne, près duquel étaient couchés trois troupeaux de petit bétail : c'était à ce puits qu'on abreuvait les troupeaux, mais la pierre qui enfermait l'ouverture était grande. Jacob demanda aux bergers : Mes frères, d'où êtes-vous ? Et ils répondirent : Nous sommes de Harân.  Il leur dit : Connaissez-vous Laban, fils de Nahor ? — Nous le connaissons, répondirent-ils.  Il leur demanda : Va-t-il bien ? Ils répondirent : Il va bien, et voici justement sa fille Rachel qui vient avec le troupeau. (Genèse 29, 1)

L’image montre Jacob au milieu des troupeaux, mais c’est lui qui arrive près du puits et non Rachel qui y est déjà, et vient de remplir sa cruche. Le puits représenté est une construction classique européenne, qui ne correspond pas au puits que décrit le texte, une sorte d’abreuvoir fermé par une lourde pierre horizontale. 
Cette nouvelle scène de rencontre auprès d’un puits, peut être rapprochée de celle de Rebecca et d'Eliezer, mais ce qui frappe ici c’est la distance mise entre Rachel et Jacob, et l’absence de tout échange de regards entre eux, alors que le texte dit exactement le contraire :

Il conversait encore avec eux lorsque Rachel arriva avec le troupeau de son père, car elle était bergère.  Dès que Jacob eut vu Rachel, la fille de son oncle Laban, et le troupeau de son oncle Laban, il s'apporcha, roula la pierre de sur la bouche du puits et abreuva le bétail de son oncle Laban. Jacob donna un baiser à Rachel, puis éclata en sanglots. Il apprit à Rachel qu'il était le parent de son père et le fils de Rébecca, et elle courut en informer son père. (29, 9-12)

Pourquoi Doré établit-il cette distance entre Jacob et Rachel, très inhabituelle pour la représentation de cette scène ? Peut-être pour montrer tout ce qui va séparer Jacob de Rachel. Il devra travailler sept ans pour obtenir de se marier avec elle, puis sera trompé par Laban qui lui donnera Léa, sa fille aînée, à la place de Rachel, la cadette, et devra travailler encore sept ans avant de pouvoir enfin l’épouser…

C’est le prix à payer pour la trahison qu'il a commise afin d'obtenir en fraude la bénédiction de Jacob.

Annotations :

1. Signé en bas à gauche « G. Doré », à droite « AD Ligny ».

Sources textuelles :
Genèse
29, 1-13 (Bible de Jérusalem, p. 73-74)

Informations techniques

Notice #020660

Image HD

Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
https://gallica.bnf.fr