Aller au contenu principal
Le martyre de saint Barthélémi - d’après Augustin Carrache

Notice #002218

Image HD

Série de l'image :
[Louis-Abel de Bonafous], Galerie du Palais Royal, Paris, Couché/Bouillard, 1786
Auteur(s) :
Levasseur, Jean Charles, graveur (1734-1816)
Carracci, Agostino (1557-1602)
1786
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Sujet d’histoire sacrée. Saint Barthélémy
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque nationale de France, Département Littérature et art
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
V-292
Traitement de l'image :
Scanner
N° de commande :
2301846
Date de commande :
31/01/2003
Photo sur papier
Localisation de la reproduction :
Montpellier, Inst. de rech. sur la Renaissance l’âge classique & les Lumières

Analyse

Annotations :
1. Sous la gravure, à gauche « Peint par Aug[us]tin Carrache », à droite « Gravé par Ch. Le Vasseur Grav[eur] du Roi et de l’Ac[adémie] Roy[a]le de Pein[ture] et Sculp[ture] de Paris, et de celle Im[périale] et Roy[a]le de Vienne »
Dessous, on peut lire :
« LE MARTYRE DE St BARTHELEMI De la Galerie de S. A. S. Monseigneur le Duc d’Orléans. A. P. D. R.
ECOLE DE LOMBARDIE.
Ier TABLEAU D’AUGUSTIN CARRACHE,
Peint sur Toile, ayant de hauteur 1 Pied 5 Pouces, sur 1 Pied 1 Pouce de large.
Monseigneur le Duc d’Orléans possede deux Tableaux de ce Maître.
Si la composition de ce Tableau paroit un peu froide au premier coup d’œil, ce défaut est bien compensé par la correction du Dessin, la vérité des expressions, la beauté des caractères, la vigueur du coloris, et l’heureuse disposition des figures.
Augustin Carrache, frère ainé du célèbre Annibal Carrache, naquit à Bologne en 1557. La Peinture ne fut pas le seul art qu’il cultiva : il s’adonna principalement à la Gravure qu’il avoit apprise de Corneille Cort, et dans laquelle il acquit une réputation très distinguée ; il étudia aussi les Mathématiques, fit des vers, eut le goût de la Danse. L’amour et le talent qu’il avoit pour la Peinture le rappelloient toujours à cet Art : il a fait cependant peu de Tableaux : encore même les a-t-on presque tous confondus avec ceux de son frère.
Cet artiste mourut en 1605 âgé de 45 ans, à Parme, où il avait été appellé pour travailler au Palais du Prince. »