Aller au contenu principal
×
Recherche infructueuse

Mme de Merteuil console Cécile Volanges - Girard d’après Lavreince

Analyse

« Ensuite j’ai été chez la fille. Vous ne sauriez croire combien la douleur l’embellit ! pour peu qu’elle prenne de coquetterie, je vous garantis qu’elle pleurera souvent : pour cette fois, elle pleurait sans malice… Frappée de ce nouvel agrément que je ne lui connaissais pas, et que j’étais bien aise d’observer, je ne lui donnai d’abord que de ces consolations gauches, qui augmentent plus les peines qu’elles ne les soulagent ; et, par ce moyen, je l’amenai au point d’être véritablement suffoquée. Elle ne pleurait plus, et je criagnis un moment les convulsions. » (Lettre LXIII de la marquise de Merteuil au vicomte de Valmont, GF, pp. 211-212.)

Annotations :

1. Sous l’ovale à gauche, « Lavreince pinxit », à droite « Romain Girard sculp[sit] ». En bas de la page au centre « Mrs Merteuil and Miss Cecille Volange ». En dessous à gauche, « Tiré des Liaisons dangereuses, Tome I, Lettre XLVII » ; au centre, « A Paris, chez Girard graveur rue de Savoye, derrière le Quay de la Vallée n° 21 ».

Composition de l'image :
Scène (espace vague/espace restreint)
Sources textuelles :
Laclos, Les Liaisons dangereuses (1782)

Informations techniques

Notice #003163

Image HD

Identifiant historique :
A2482
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière (Montpellier)