Aller au contenu principal

Pamela rencontre sa nouvelle nièce (Pamela 1742, vol. 2) - Gravelot

Date :
1742
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Lieu de conservation :
après p. 404
Œuvre signée

Analyse

    M. B emmène Pamela en promenade « dans son carrosse coupé, à environ dix milles d’ici, pour déjeûner à une ferme fameuse pour sa belle laiterie ». Arrivent alors en chaise, depuis une pension de jeunes filles toute proche, quatre demoiselles accompagnées d’une servante. Cette rencontre arrangée par M. B lui permet de présenter à Pamela la petite Goodwin, une fille naturelle qu’il a eue de Mlle Sara Godefroi : les insinuations de lady Davers étaient donc vraies.     Pamela se comporte avec générosité et promet de traiter la petite Goodwin comme sa nièce.     Le moment choisi est celui où Pamela n’a encore compris qu’à demi la vérité, que M. B lui avouera dans un instant : « Mademoiselle Goodwin fit à mon maître une belle révérence où il y avoit quelque chose d eparticulier. Je crois, monsieur, lui dis-je, que cette belle enfant vous connoît. Connoissez-vous ce monsieur là ? ma chère petite, lui dis-je, en la prenant par la main. oui, madame, me dit-elle, c’est mon oncle. Je l’embrassai aussitôt. Et pourquoi, mon cher monsieur, m’écriai-je, ne m’avez-vous pas dit que vous aviez une nièce parmi ces jeunes demoiselles ? Je la laissai aller et elle courut comme un basque après ses compagnes. » (P. 503.)

Annotations :

1. En haut à droite « Vol II. p. 404 ». En bas à droite « H. Gravelot inv et sculp ».

Objets :
Table
Sol quadrillé
Porte
Sources textuelles :
Richardson, Pamela (1740)
Jeudi. Œuvres de Prévost, 1823, t18, p. 503

Informations techniques

Notice #004486

Image HD

Identifiant historique :
A3805
Traitement de l'image :
Image web
Localisation de la reproduction :
http://www.britishmuseum.org (British Museum)