Aller au contenu principal
La Tiranie des fées détruite (Dessins pour le Cabinet des fées 1785) - Marillier

Notice #004549

Image HD

Série de l'image :
Marillier, Dessins pour le Cabinet des fées, 2 vol., 1785
Auteur(s) :
Marillier, Clément-Pierre (1740-1808)
Date :
1785
Nature de l'image :
Dessin
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrits
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Cote Bnf, DMS - ROTH 225 n°17
Sujet de recherche :
É. Caba, Le Conte au 18e s Texte & image dans Le Cabinet des fées, DEA juin 2005
Traitement de l'image :
Scanner

Analyse

Analyse de l'image :
Histoire de Cléonice
    « Ils descendirent dans cette plaine, où la malheureuse Philonice gardoit jour & nuit ce monstrueux troupeau : ils la trouvèrent couchée sur le rocher, sa houlette d’une main & sa tête appuyée sur l’autre ; de grosses larmes couloient de ses yeux sur son beau sein, qui paroissoit à moitié découvert. Le jour commençoit à paroître quand ils approchèrent d’elle. Le bruit qu’ils firent en marchant la tira de sa rêverie : elle tressaillit de crainte de voir des monstres nouveaux ; mais le prince ne voulant pas la laisser davantage dans l’état déplorable où il la voyoit : puisqu’il n’est permis qu’aux monstres de vous approcher, divine princesse, lui dit-il, ne vous étonnez pas de nous voir, Elize & moi, sous cette forme hideuse ; rien ne paroît impossible à l’amour & à l’amitié joints ensemble : la fée Serpente, pitoyable à son ordinaire, nous a transformés ainsi, pournous donner le plaisir de passer nos jours auprès de nous. Hélas ! Anaxandre, reprit enfin la princesse après être revenue de son étonnement, quel démon ennemi de vos jours vous conduit ici l’un & l’autre ! » (p. 253)
Annotations :
1. Au-dessus de l’image à gauche « la tiranie des fées détruite », à droite « 5eme vol. ». Dans le cartouche sous le dessin « le bruit qu’ils firent en marchant la tira de sa rêverie, ».
2. 3e illustration du volume 5.
Initialement publié sous le titre : « La Tiranie des fées détruites, nouveaux contes dédiés à Madame la duchesse de Nourgogne par Madame la comtesse D. L. [=d’Auneuil], Paris, Veuve R. Chevillon, 1702, in-12, cote Bnf 8809.