Aller au contenu principal
Les Anglais au gué de la Blanque-Taque (H Martin, Hist de France, 1886) - Bayard

Notice #004767

Image HD

Série de l'image :
Henri Martin, Histoire de France populaire, Paris, Furne-Jouvet, s. d.
Auteur(s) :
Burgun, Georges Marcel, peintre (et graveur ?) français du 19-20e siècle
Bayard, Émile Antoine (1837-1891)
1886
Nature de l'image :
Gravure
Sujet de l'image :
Histoire moderne. 14e siècle. France
Lieu de conservation :
Collection particulière (Cachan)
Traitement de l'image :
Scanner
Localisation de la reproduction :
Collection particulière

Analyse

Analyse de l'image :
Après avoir ravagé les alentours de Paris, les Anglais, commandés par Édouard, cherchent à faire retraite vers le nord, car Philippe de Valois a levé contre eux une importante armée. Ils risquent de se trouver coincés dans la baie de la Somme entre l’armée française et la rivière. Il leur faut traverser à tout prix la Somme : ils le feront au gué de la Blanque-Taque, ou tache blanche, appelé ainsi à cause de la blanche marne qui en forme le fond. « Les Anglais marchèrent de nuit, et atteignirent la Blanque-Taque au soleil levant. A l’autre bord de la rivière, large en cet endroit comme un bras de mer, parut, au même moment, un corps de dix ou douze mille Français, tant hommes d’armes que milices des communes des pays au nord de la Somme. Les Anglais entrèrent résolument dans l’eau ; il leur fallait passer à tout prix. On se battit dans le lit même de la rivière. Les Français se défendirent très-bien, et si le roi Philippe fût arrivé, il n’eût pas échappé un seul Anglais. Mais Philippe ne parut pas. Les
Annotations :
1. Signé en bas à gauche « G. BURGUN », à droite « Emile Bayard ». 2. Chapitre XXVII, « Décadence de la France féodale (suite). – Philippe de Valois. – Guerre des Anglais. (1328-1350.) », p. 357.