Aller au contenu principal
×
Recherche infructueuse

Qu’Alciat vienne en France (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)

Notice précédente Notice n°31 sur 116 Notice suivante

Date :
1542
Nature de l'image :
Gravure sur bois
Sujet de l'image :
Lieu de conservation :
Res/L.eleg.m. 35

Analyse

Annotations :

1. Albutii ad D. Aldatum, suadens, ut de tumultibus Italicis se subducat, & in Gallia profiteatur. [EmblĂšme] XXX.

Quae dedit hos fructus arbor, caelo advena nostro,   
Venit ab Eoo Persidis axe prius :
Translatu facta est melior, quae noxia quondam   
In patria, hic nobis dulcia poma gerit :
Fert folium linguae, fert poma simillima cordi,   
Alciate, hinc vitam degere disce tuam.
Tu procul a patria in pretio es maiore futurus,   
Multum corde sapis, nec minus ore vales.

2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (mĂȘme gravure) : Albutius persuade que Alciat laisse les tumultes d’Italie & vienne en France.

La pesche es regions de Perse
Est venin & mort aux mangeans :
En aultres lieux est moins perverse,
Et rend bonne pasture aux gens :
Ainsi est il de maintz regens,
A cueur scavant langue diserte :
Qui leurs lieux prestement changeans,
Changent tout malheur & disette.

Informations techniques

Notice #004864

Image HD

Identifiant historique :
A4183
Traitement de l'image :
Image web