Aller au contenu principal
Expression des passions. L’admiration (Encyclopédie, t. 20, Dessein, Pl. 24)

Notice #006202

Image HD

Série de l'image :
Recueil de planches sur les sciences, les arts libéraux… (Encyclopédie Diderot)
Auteur(s) :
Le Brun, Charles (1619-1690)
Defehrt, A. J., graveur pour l’Encyclopédie
1763
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Figure de fantaisie
Traitement de l'image :
Image web

Analyse

Analyse de l'image :
Admiration simple et admiration avec étonnement.
Annotations :
1. Signé sous la gravure à gauche « Le Brun Pinx », à droite « Defehrt Sculp »
2. PLANCHE XXIV.
Des passions.
Les figures & leur explication sont d’après le Brun.
Fig. 1. Admiration simple. Cette passion ne causant que peu d’agitation, n’altere que très-peu les parties du visage; cependant le sourcil s’éleve, l’œil s’ouvre un peu plus qu’à l’ordinaire. La prunelle placée également entre les paupieres, paroît fixée vers l’objet, la bouche s’entre-ouvre & ne forme pas de changement marqué dans les joues.
2. Admiration avec étonnement. Les mouvemens qui accompagnent cette passion, ne sont presque différens de ceux de l’admiration simple, qu’en ce qu’ils sont plus vifs & plus marqués, les sourcils plus élevés, les yeux plus ouverts, la prunelle plus éloignée de la paupiere inférieure & plus fixe, la bouche plus ouverte, & toutes les parties dans une tension beaucoup plus sensible.
3. La venération. De l’admiration naît l’estime, & celle-ci produit la vénération, qui lorsqu’elle a pour objet quelque chose de divin & de caché aux sens, fait incliner le visage, abbaisser les sourcils, les yeux sont presque fermés & fixes, la bouche fermée: ces mouvemens sont doux & ne produisent que peu de changement dans les autres parties.
4. Le ravissement. Quoique le ravissement ait le même objet que la vénération, consideré différemment, les mouvemens n’en sont point les mêmes; la tête se panche du côté gauche, les sourcils & la prunelle s’élevent directement, la bouche s’entre-ouvre, & les deux côtés sont aussi un peu élevés. Le reste des parties demeure dans son état naturel.