Aller au contenu principal
Présentation du Mandylion au roi Abgar (Monastère de Ste Catherine, Sinaï)

Notice #007562

Image HD

Entre 900 et 1000
Sujet de l'image :
Histoire byzantine

Analyse

Analyse de l'image :
En haut à gauche, en blanc, saint Thaddée (o Agios thadEOS). A droite, Abgar (AUGAROS) recevant le mandylion que lui présente le messager, Ananias. En bas, de gauche à droite, saint Paul de Thèbes (O Agios PAULOS O THIBEOS), saint Antoine (O Agios ANTONIOS), saint Basile (O Agios BASILIOS), saint Ephrem (O Agios EPHREM).
    Le mot Mandylion viendrait dy syriaque mindil, mouchoir, serviette.
    Le 16 août est la fête de l’icône « non faite de main d’homme » dans l’Église orthodoxe et dans l’Église copte. Abgar est commémoré comme saint Abgar, roi d’Édesse et premier roi chrétien durant l’Avent de Noël par l’Église d’Arménie et à la mi-Carême par l’Église syrienne. L’histoire se propage en Occident par la Légende dorée de Jacques de Voragine, qui l’intègre dans la vie des apôtres Simon et Jude (GF, t. 2, p. 299sq), en se basant sur Eusèbe et saint Jean Damascène (De la foi orthodoxe, IV, 16).
Annotations :
2. Les deux panneaux qui composent l’icone étaient primitivement les panneaux d’un triptyque. Selon Weitzman ils sont l’œuvre d’un artiste de Constantinople et s’ouvraient autrefois sur un panneau central représentant le Mandylion seul, ou une image du Christ achiropiite.