Aller au contenu principal

Un cordelier cause trois meurtres (Heptaméron N23, Amsterdam, 1698)

Date :
1698
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)
Dimensions (HxL cm) :
7,5x7,7
Sujet de l'image :
F.A. in-8° E431e (1er volume)

Analyse

« La trop grande reverence qu’un gentil homme de Perigord portoit à l’ordre de sainct Françoys, fut cause que luy, sa femme et son petit enfant moururent misérablement. »

La femme d’un gentilhomme dévot vient de lui faire un beau fils. Le mari envoie chercher un cordelier. Pendant le souper, le mari demande au cordelier la permission de coucher avec sa femme bien qu’elle soit encore en couche. Le cordelier permet la chose, mais pas avant minuit, afin de prendre, avant, sa place auprès de la femme. Quand le mari vient dans la chambre de sa femme, le cordelier est déjà parti. Pendant qu’il part à sa poursuite, sa femme se suicide et, en mourant, heurte et tue son fils. A son retour, le mari est mortellement blessé par son beau-frère, qui le croit meurtrier de sa sœur.
La gravure pourrait représenter la conversation du mari blessé, à gauche, et de son beau-frère, à droite. Mais à quoi correspondent ces ruines ?

Annotations :

2. 3e journée, 23e nouvelle.

Objets :
Ruine
Sources textuelles :
Marguerite de Navarre (1492-1549), L’Heptaméron (1542-1546)
Nouvelle 23, LP, p. 342

Informations techniques

Notice #007624

Image HD

Identifiant historique :
A6943
Traitement de l'image :
Photo numérique