Aller au contenu principal
Concombre se change en araignée (Crébillon, Tanzaï & Néadarné, éd. 1740)

Notice #008809

Image HD

Série de l'image :
[Crébillon,] Tanzaï et Néadarné, histoire japonoise, Pékin [Paris], 1740
Date :
1740
Nature de l'image :
Gravure sur cuivre
Sujet de l'image :
Fiction, 18e siècle
Lieu de conservation :
Versailles, Bibliothèque municipale centrale
Références (n° inv, cote, salle, coll.) :
Royer in-12 EPi 6
Traitement de l'image :
Photo numérique

Analyse

Analyse de l'image :
Après que Tanzaï a retrouvé l’usage de son sexe grâce à Concombre, voici que c’est Néadarné, son épouse, qui perd le sien. Pour le recrouvrer, elle doit se rendre à l’île du génie Jonquille et passer une nuit avec lui. Cela choque sa vertu, quoique Jonquille soit fort séduisant. Le soir vient, le génie lui offre un feu d’artifice, la conduit dans un bosquet écarté de son parc. Mais Néadarné résiste toujours. La fée Concombre vient alors en aide à Jonquille :
    « Prenant, à ces mots, la figure d’une grosse Araignée, elle se glissa sous la robbe de la Princesse. Néadarné ne la sentit pas plutôt, qu’elle poussa des cris horribles. Ah Seigneur ! dit-elle à Jonquille, je me meurs, une Araignée ! Ah ! secourez-moi, délivrez-m’en, ajouta-t-elle à demi évanouïe. Jonquille qui ne doutoit pas qu’il n’y eût plus de sottise que de sentiment à ne pas profiter de la bonne volonté de Concombre, sçachant le chemin…»
    Mais cette fois là ne sera pas encore la bonne...
Annotations :
1. Gravure non signée.
2. Face à la page 134.